Portrait de militante – élue : Bernadette Caillard-Humeau, une personnalité méconnue des angevins

Posted on février 14, 2011

0


retrouvez ci-dessous un article publié sur myangers.info sur Bernadette Caillard Humeau :

Ces derniers jours Bernadette Caillard-Humeau a fait la Une de l’actualité angevine, en raison de l’hospitalisation du Maire d’Angers, Jean-Claude Antonini. C’est-elle, en effet, qui en tant que première adjointe, a présidé le dernier Conseil Municipal. Rencontre avec cette élue locale méconnue de nombreux angevins.

Avant de s’engager en politique, Bernadette Caillard-Humeau était journaliste. Diplomée du Centre Universitaire d’Enseignement du Journalisme de Strasbourg, elle fait ses classes dans la presse économique et notamment au Nouvel Economiste. En 2004, elle reprend le chemin de l’école en 2ème année de Master en Sociologie. « Quand on est journaliste, on s’intéresse aux individus, à chaque personne en particulier. La sociologie ouvre à discerner l’évolution de la société, à l’analyser, et dégager les valeurs émergentes. Ce sont deux métiers qui se ressemblent. Qui approche l’homme avec un grand angle ou un zoom « .

Elue au conseil municipal angevin en 2001, sur la liste d’opposition de Dominique Richard, Bernadette Caillard-Humeau entre en politique pour défendre les valeurs de justice sociale, d’accès aux droits, d’équité et est présente en 2008 sur la liste du maire sortant Jean-Claude Antonini. Ce dernier lui propose alors le poste de première adjointe. Ce à quoi elle répond que « avec un groupe centriste, démocrate, et pour faire du développement durable, en partageant une même vision de la ville ». Une réponse en accord avec les valeures de son parti : les questions environnementales, liées notamment aux transports urbains, occupent une place importante dans les préoccupations de Cap 21. Comme elle le dit elle-même, « les valeurs du centre, qui sait son origine dans la démocratie chrétienne, s’ouvre sur la question écologique dans le sens de la préservation de notre terre pour les générations futures. « Faciliter la vie quotidienne, offrir un cadre pour épanouir toutes les activités humaines et répondre aux besoins des habitants, c’est foncièrement passionnant ».

Aujourd’hui elle remplit son rôle de première adjointe, en remplacement du maire avec sérénité et une sorte de « professionnalisme ». C’est une responsabilité juridique, personnelle, tournée vers l’intérêt collectif. En qualité de 1ère adjointe, il est de son devoir de suppléer le Maire durant son arrêt. C’est une tâche qui nécessite de soutenir l’intérêt général et la vision que le Maire a de la ville.

Un des plus gros chantiers de Bernadette Caillard-Humeau en tant qu’élue à l’agglomération (Vice présidente transport) et à la ville (première adjointe, en charge de la voirie et des déplacements), c’est sans conteste la création d’une politique transport cohérente avec la mise en place du tramway angevin : beaucoup de rencontres, d’obstacles, de consensus à trouver. Et sa mise en service désormais toute proche.

Le 25 juin marquera le lancement des nouvelles lignes de bus et du tramway

L’un des gros dossiers du moment pour Bernadette Caillard-Humeau, concerne la réorganisation des lignes de bus et la mise en service du tramway angevin. « Le nouveau réseau de bus sera mises en place le 25 juin, le même jour que le tramway ». Ces nouvelles lignes vont accompagner ce nouveau moyen de transport. Il y aura « quatre lignes structurantes, appellées les Métropoles, complétées par sept lignes citadines ».

Quels seront les changements pour les usagers ?

Les lignes, déjà, vont être en partie changées. Les horaires aussi : « les bus commenceront plus tôt, et finiront plus tard. Le service du tramway démarrera à 5 heures et demi et s’achèvera à miunuit et demie, dernier départ au Ralliement » L’élue chargée des déplacements précise également « qu’il n’y aura plus d’horaires vacances, sauf durant les cinq à six semaines de creux l’été, c’est un plus considérable pour les usagers ». Autre nouveauté, l’instauration de la billetique ; une nouvelle carte au format carte de crédit, dénommée « A’tout » permettra un paiement multi-supports : tramway, bus, piscine et bibliothèque et bien d’autres services encore.

« La deuxième ligne de tramway se fera »

Concernant le tramway, une deuxième ligne est à l’étude. Pour le moment, « la majorité de l’agglomération ne souhaite pas déposer d’appel à projet », concède Bernadette Caillard-Humeau, « mais lorsque l’on aura récupéré la capacité finançière, la deuxième ligne se fera ». D’ailleurs les deux amorces de la ligne B ont été faites pour éviter un blocage de la première ligne lors de la réalisation de la seconde ligne. Cette démarche montre bien la volonté de l’agglomération de se doter d’une seconde ligne. Après reste à savoir quand ? « Qu’elle se fasse dans cinq, dix ou vingt ans, c’est une autre question, mais cette seconde ligne se fera ». La première adjointe est d’ailleurs prête à aller défendre le projet devant la ministre des transports, Nathalie Kosciusko-Morizet, une fois que l’agglomération sera prête. Malgré l’attente, Bernadette Caillard-Humeau semble prendre cette situation avec philosophie : « l’expérience de la première ligne et des villes qui sont dotées du tramway me fait dire que plus on a le temps avec nous, plus elle est réussie« .

Publicités