Cap 21 dénonce les successions d’erreurs des autorités sanitaires

Posted on février 4, 2011

0


Cap21 ne peut que regretter une fois encore que les autorités sanitaires, pour se faire pardonner les erreurs de surveillance du Mediator, aient choisi de faire peur à la fois aux malades et aux médecins en publiant une liste de médicaments « sous surveillance » sans prévenir les soignants des risques de ces produits et des raisons pour lesquelles ils sont surveillés.

Le fait de demander aux malades, dans un second temps, de ne pas arrêter leur traitement et de demander des conseils à leur médecin, qui n’ont pas eu plus d’informations que celles données par la grande presse et qui, par conséquence, n’ont aucun moyen de les conseiller en toute connaissance.

On recommence avec cette publication les erreurs de communication de l’année dernière sur la vaccination de la grippe avec pour résultats une défiance encore plus grande de la population face aux mesures de santé publique.

Marianne Buhler
Vice-Présidente de Cap21
Membre du réseau Santé-environnement.

Dominique Lemoine
Porte-parole Cap21

Publicités
Posted in: Uncategorized