Pour Corinne Lepage, le rapport Sauvé est insuffisant

Posted on janvier 27, 2011

1


 
 
Le rapport Sauvé remis ce matin au président de la République est insuffisant. Pour Corinne Lepage, « ce rapport est une avancée par rapport à l’état actuel de la situation, mais ce texte ne propose rien en matière d’accès à l’information ou en matière d’obligation de publication de l’information et de contrôle de cette information« .
Pour elle, « cela va dans la droite ligne de ce qui a été voté hier conjointement par les socialistes et la droite européenne dans le cadre du rapport sur la gestion de la grippe H1N1 ».

En effet, hier, la commission de l’Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire, a adopté son rapport sur la gestion de la crise de la grippe H1N1. Et même si Corinne Lepage, Vice-présidente de commission, s’est félicitée de l’adoption de ce rapport qui a fait l’objet d’un consensus sur la quasi totalité des sujets, elle a tenu a souligné le double discours du PPE et du S&D : « les deux principaux groupes ont refusé de concert que les déclarations d’intérêts des experts soient vérifiées. A quoi sert-il d’exiger la publication d’une déclaration d’intérêts si elle n’est pas vérifiée !? Nous ne pouvons pas faire dans la demi-mesure dans ce domaine. Je m’étonne d’ailleurs du double discours de la majorité des députés qui clament haut et fort la nécessité d’une réforme de la gestion des conflits d’intérêts, et s’empressent de torpiller toutes propositions en faveur d’un contrôle plus strict. La proposition relevait pourtant du bon sens. »

Publicités