CAP21 demande un moratoire européen sur l’exploration/exploitation des gaz non conventionnels

Posted on décembre 8, 2010

0


De nombreux acteurs industriels, en particulière de la filière du pétrole, s’intéressent de près l’exploration-production des ressources de gaz non conventionnels dispersées dans le monde (gaz de schistes, gaz de houille, gaz de réservoirs compacts), contribuant à une redistribution de la géostratégie énergétique internationale.

Le gaz de schiste est ainsi devenu la seconde source énergétique des Etats-Unis, permet de chauffer plus de la moitié des foyers et relance l’idée de propulser au gaz les véhicules des ménages américains.

L’Europe suscite actuellement de nombreuses convoitises, notamment la Pologne, la Hongrie, l’Ukraine et l’Allemagne et la France. Dans notre pays, de nombreuses entreprises françaises et étrangères ont obtenu des permis d’explorer pour entreprendre des recherches. Celles-ci se concentrent en particulier dans le sud-est dans un triangle formé par Valence, Montpellier et Nice, particulièrement en Ardèche, dans la Drôme et les Hautes-Alpes. Le Bassin Parisien, les secteurs miniers du Nord et de l’Est de la France sont également concernés.

De nombreuses voix commencent cependant à s’élever aux Etats-Unis en raison des conséquences écologiques désastreuses de l’exploitation sur la ressource en eau liée à la fracturation hydraulique, la qualité de l’air et des sols et du mitage du paysage. Des villes votent pour l’instauration de moratoires comme à New York, les associations canadiennes qui voient les projets de multiplier sur leur territoire se mobilisent à leur tour.

Avant que cette aventure industrielle hasardeuse et risquée ne s’exporte sur le Vieux Continent, CAP21 ouvre le débat et demande :

– la publication exhaustive des permis d’explorer des gaz non conventionnels octroyés dans chaque pays européen, les territoires, superficies et roches-mères concernées

– l’instauration d’un moratoire sur l’exploration et l’extraction à l’échelle de l’Europe dans l’attente d’une expertise scientifique indépendante sur les risques environnementaux liés à cette industrie

Eric Delhaye, Président délégué de CAP21.

Consulter la totalité du dossier sur www.deleaudanslegaz.com

Publicités
Posted in: Uncategorized