Parole de militante : Claude Allègre en froid avec l’Académie des sciences

Posted on novembre 12, 2010

0


Combien d’années aura-t-il fallu pour faire confirmer officiellement ce que tout le monde savait déjà ? Et entre temps, quel mal et quel retard nous auront fait prendre les écolo-sceptiques ? Dans son livre « l’imposture climatique » paru cette année, Claude Allègre affirmait « Je crois en l’état que l’influence majeure du CO2 sur le climat n’est pas démontrée et, qu’elle est même douteuse ». Face au tollé provoqué par ces affirmations, L’Académie des Sciences a réalisé un débat scientifique sur le changement climatique en faisant le point sur l’état des connaissances sur le sujet ; sa synthèse, datée du 26 octobre vient d’être rendue publique. Et ses conclusions sont éloquentes : Dans la droite ligne des experts du GIEC, les scientifiques affirment que la hausse réelle des températures est bien liée « à l’augmentation de la concentration du CO2 dans l’atmosphère, et à un moindre degré, des autres gaz à effet de serre, incontestablement due à l’activité humaine ». C’est-à-dire exactement le contraire des propos assénés par l’ancien ministre de l’éducation nationale, sur toutes les grandes chaînes de télévision, visiblement plus attirées par sa version rassurante qui leur assure davantage d’audience qu’une voix remettant en question les actions quotidiennes des auditeurs. A moins que ce ne soit l’aspect scoop permanent du dégraisseur de Mammouth qui attire les journalistes, avides de sensationnel. Toujours est-il qu’il avait tort ! mais que son message a malheureusement été trop entendu, nous faisant prendre un retard considérable dans les actions à mener pour limiter nos rejets de CO2, toujours freiné par des responsables politiques allègrement convaincus du seul effet conjoint du soleil et des nuages. On comprend très bien cet aveuglement volontaire, cette douce berceuse susurrée « tout va bien, ne changeons rien » passe beaucoup mieux auprès des électeurs qu’une prise de conscience partagée sur les problématiques de notre avenir climatique incertain et les indispensables modifications de nos comportements.J’attends maintenant avec impatience quelles seront les prochaines bonnes excuses des climato-sceptiques…

http://www.academie-sciences.fr/publications/rapports/pdf/climat_261010.pdf

Publicités
Posted in: Uncategorized