Plateformes pétrolières : Corinne Lepage regrette l’incohérence du parlement européen

Posted on octobre 9, 2010

0


Le Parlement européen a adopté aujourd’hui une résolution sur l’exploration et l’exploitation du pétrole offshore dans les eaux européennes. Un amendement supprimant toute référence à un moratoire a été adopté à une très courte majorité.

 

Corinne Lepage (ADLE-Cap 21), Vice Présidente de la commission de l’Environnement et Présidente de l’Intergroupe « Mers et zones côtières » a déclaré : « Par cette résolution le Parlement envoie malheureusement un message très ambigu à la Commission. D’un côté, nous constatons que la législation européenne présente de graves lacunes et demandons à la Commission de la compléter et de la renforcer, ce dont je me réjouis. Mais nous refusons d’en tirer la conséquence logique, qui était de demander un moratoire pour les forages les plus profonds. La logique m’échappe ! Je constate que le commissaire Oettinger, qui ne mentionne plus le moratoire dans son discours, mais aussi bon nombre de députés, ont subitement changé d’opinion sur cette question, ce qui révèle l’influence décisive de l’industrie pétrolière. L’idée d’un moratoire n’était pourtant pas d’arrêter l’exploitation des forages existants, mais de suspendre temporairement l’octroi de nouvelles licences sur ce type de forages le temps de sécuriser complètement notre législation. Nous ne sommes en effet pas à l’abri d’un accident de grande ampleur. »

 

article issu du blog de Cap 21 Bretagne.

Publicités
Posted in: Uncategorized