Corinne Lepage: la 3ème voie

Posted on septembre 23, 2010

1


La transformation du paysage politique actuel est saisissante. La droite s’extrêmise en chassant sur les terres du front National avec un discours et des propositions appropriées. Les mots et les actes du gouvernement actuel auraient fait frémir, voire bouillir les précédents gouvernements de droite de la Vème République.

Il n’est dès lors pas surprenant que les anciens centristes de l’UDF, quelle que soit leur forme partisane actuelle (Nouveau centre, MoDem, Alliance centriste et a fortiori Radicaux valoisiens et UMP tendance centriste) aient un discours de droite soit qu’ils soutiennent purement et simplement le Président de la République dans ou hors du gouvernement, soit qu’ils soient critiques à l’égard de Nicolas Sarkozy, tout en veillant à rester dans un giron de droite. Le rapprochement de Villepin (qui a repris sa carte UMP et l’a fait savoir) Bayrou est à cet égard saisissant. Même si chacun sait l’importance de la «Real Politik», le discours actuel – qui ne s’inscrit dans aucune vision, a fortiori partagée – est un discours de droite. Et du reste, l’absence de tous ces partis aux grands mouvements récents, qu’ils soient de défense républicaine ou sur les retraites en témoigne.

Pour autant, la gauche, bien loin d’occuper l’espace d’un centre gauche délaissé, se gauchise. Les excès en tous genres du gouvernement actuel portent une grande part de l’explication. Mais il faut aller au-delà et constater l’essor des mouvements anticapitalistes et le durcissement d’une large part de la gauche.

De fait, une autre voie, offrant un équilibre différent entre souhaitable et possible, est en déshérence. Elle est fondée sur une vision du long terme qui repose sur un modèle de développement sobre en énergie et en matières premières, qui fait de la création d’emplois la priorité. Elle seule, permet d’espérer réduire nos déficits publics sans anéantir notre modèle social.

Elle  est républicaine, ce qui implique l’égalité de tous, une laïcité vigilante et active, le respect de la liberté et la fraternité. La Nation y retrouve son compte, tournant le dos à la philosophie de l’Identité nationale, pour plonger dans les racines de la fête de la fédération de 1790.

Mais elle est aussi démocratique en ce qu’elle cherche à faire des nouvelles formes de gouvernance, d’une démocratie participante le contre poison du populisme ambiant.

C’est  cette voie qui lie Ecologie, République et Démocratie qu’il faut construire car elle seule peut répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain, ramener le bon sens  et la justice, apaiser les angoisses et le stress dans lequel la politique actuelle et l’exacerbation de nos contradictions nous fait vivre, et nous donner un véritable espoir.

Corinne Lepage – Présidente de CAP21

Publicités
Posted in: Uncategorized